Libertinage : pas seulement un plan cul

Libertinage : pas seulement un plan cul

Le libertinage ne servirait qu’à s’assurer des plans cul ? Faux. Certains libertins, parfois en couple, ont leurs habitudes en matière de rencontres coquines. Et de belles histoires se tissent aussi sans crier garde. Témoignages.

Pour beaucoup, le mot « libertin » fait référence à une clientèle bourgeoise. On imagine très facilement un couple dans un boudoir ou dans un salon du 18e siècle, et c’est exactement vrai ! Les riches aristocrates avaient besoin de tester leurs pouvoirs de séduction. Cette pratique qualifiée d’adultère n’est reconnue que par la haute société mais pratiquée également dans les classes populaires.

Vivre le sexe autrement

Nathan, 38 ans : « Pour moi, le libertinage va par essence au-delà du plan cul. Il s’agit d’un état d’esprit, d’une façon de vivre sa sexualité différemment. Pour moi, c’est la liberté qui prime avant tout et le fait d’ouvrir tous les possibles. J’aime l’esprit libertin, j’aime la littérature érotique et tout l’univers qui entoure le libertinage. Je rencontre des partenaires toujours ouverts, curieux et souvent très intéressants. C’est une erreur de penser que le monde du libertinage se limite au sexe. Cela dépasse largement le plan-cul. »

Le libertinage est considéré comme un art, une manière extrêmement esthétique de courtiser une femme. Il fait appel au langage appelé « persiflage » et a pour but de subjuguer la femme. Une figure cinématographique qui incarne à la perfection le libertinage se retrouve dans « Les liaisons dangereuses » de Laclos, dans le personnage de Valmont.

Avec l’affaire DSK, le mot libertinage a fait son grand retour. Les grand mondains de la politique profitant de soirées privées accompagnés de belles femmes… Quoi de plus libertin ?

Une démocratisation du libertinage

Encore aujourd’hui et malgré un réel changement depuis la jurisprudence au procès de Manu et Chris dans les années 1980, la connotation a un milieu aisé reste présente.

Ce sont eux à avoir ouvert le premier club libertin à Paris, et après un court passage en prison ils ont réussi à prouver que leurs clubs n’était absolument pas une maison close déguisée. A la vue de cela, des dizaines de clubs libertins ont fait leurs apparitions partout en France.

Les libertins sont partout !

Détrompez vous, ce n’est pas en milieu urbain que l’on trouve le plus de libertins ! Si en 2010 on pouvait compter 8% de libertins en milieux ruraux, on en comptait pas moins de 7% en région parisienne !

Du plan cul à l’histoire d’amour

Caroline, 36 ans : « J’ai rencontré un homme avec lequel j’ai d’abord accroché physiquement puis évidemment sexuellement. Mais notre relation est allée au-delà du plan cul. Pourtant, au début, lorsque je me suis inscrite sur wyylde, je cherchais des rencontres libertines légères, sans lendemain. J’avais seulement envie de sexe, mais libertin. Puis je me suis rendue compte que changer de partenaires tout le temps, en solo ou en couple, ne permettait pas de pratiquer un libertinage satisfaisant. C’est toujours mieux lorsque l’on se connait bien et cela permet d’aller de plus en plus loin. Aujourd’hui, je suis en couple avec l’homme dont je parlais. Nous sommes un couple libertin. Même ensemble, nous cherchons des rencontres libertines au-delà d’un plan cul. Nous apprécions lorsque nous pouvons parler avec d’autres libertins, partager autre chose que le sexe. C’est devenu un critère important : chercher des partenaires avec lesquels nous avons des affinités. »

Le libertinage entre amis

Philippe et Julia, 43 et 32 ans : « Depuis le début de notre libertinage nous avons cherché à partager notre pratique avec des partenaires que l’on appréciait, au-delà du plan cul. Nos critères étaient physiques, il fallait aimer les mêmes pratiques et aussi pouvoir échanger avant et après nos ébats libertins. Même s’il n’y a aucun engagement, nous apprécions de pouvoir passer un bon moment et pas que nus ! Et en plus la complicité permet de mieux s’exciter et de s’éclater sexuellement. Avec le temps, nous avons fait de très belles rencontres. Nous nous sommes liés d’amitié avec des hommes, des femmes et des couples. Et nous ne pratiquons lus qu’avec des libertins que nos connaissons bien. Finalement, on peut dire que nous pratiquons le libertinage entre amis. Tout le monde y trouve son compte »

Eviter les mauvais plans

Edyta, 28 ans : « J’ai découvert le libertinage il y a deux ans, avec mon petit copain de l’époque. J’ai tout de suite accroché sur l’univers et l’état d’esprit. Aujourd’hui je suis célibataire. J’ai fait pas mal de rencontres libertines sur nouslibertins.com. Jusqu’au jour où je suis mal tombée. Rien de grave, mais nous n’étions pas du tout en phase sur nos envies. Lui cherchait seulement le passage à l’acte sans rien d’autre. Moi je voulais de la légèreté, mais je suis plutôt joueuse et j’aime avoir une complicité dans le libertinage. Du coup, j’ai changé ma façon de chercher et de vivre mes rencontres. Le plan cul, même libertin, ne m’intéresse pas vraiment. Je ne suis pas non plus amie avec ceux que je rencontre. Mais nous avons une façon de vivre la rencontre de manière complice, avec parfois de la tendresse. Il m’arrive même de sortir boire un verre avec certains d’entre eux, sans aller plus loin. Je me sens en confiance et en liberté, c’est parfait pour moi. »

Mais c’est quoi au juste un libertin?

De nos jours, un libertin est défini comme une personne aux pratiques sexuelles diverses. Echangisme, triolisme, mélangisme… ils expérimentent tout et estime ne pas avoir de comptes à rendre car le sexe doit être un bon moment, un moment de détente avant tout.

De plus en plus on voit apparaître une pratique qui se démocratise dans les milieux libertins : le candaulisme. Entre voyeurisme et échangisme, un homme observe sa femme qui s’occupe sexuellement d’autres hommes. Idéalement des inconnus. Les rendez-vous candaulistes sont souvent organisés aux abords d’accès rapides et facile tels que aires d’autoroute, parking, forêt, … Dans de tels cas de figures, certains parlent aussi de femme offerte.

Avec tout ça, on ne voit plus que des clubs libertins mais également des réseaux sociaux, des blogs, des sites libertins et des sites de rencontre destinés exclusivement aux libertins. Le numéro 1 des sites internet libertins, enregistre jusqu’à 290 000 visites par jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *